PHILIPPE LE LONG
Le septième compagnon de François

D’où vient-il :
D’Atri

Caractère et caractéristiques :
il parlait de Dieu avec une admirable douceur, n'avait pas étudié mais il réussissait à interpréter les Écritures jusqu'à leur signification la plus cachée..

Son histoire :
On ne sait pas quand il rencontra François mais la tradition l'identifie avec le septième compagnon après les trois premiers et Sabatino, Morrico et Jean de la Chapelle. Le groupe ayant ainsi atteint le nombre de huit, François les divisa en paires et lui, avec un autre non clairement identifié, partit pour une direction qui n'était pas celle de Compostelle, vers où allèrent Bernard et Gilles, la seule qu'on connaisse précisément. Il fut visiteur des Pauvres Dames (de Claire et des Clarisses). Il se trouve auprès de François lors de ses entretiens secrets avec Claire avant qu'elle ne laisse la maison paternelle pour le rejoindre et l’accompagne avec Bernard, du monastère de Saint-Paul près de Bastia à celui de Saint-Ange de Panso, aux pieds du Subasio, et avant qu'elle ne trouve une demeure permanente à Saint-Damien. C’est l’un des premiers à se rendre dans la Marche d'Ancône comme le rapportent les Fioretti.